10 questions à se poser avant de développer un nouveau produit

Développer un nouveau produit peut être intimidant pour une entreprise. Les coûts, la pression et le manque de connaissances dans le domaine sont certainement angoissants. Pourtant, ce n’est pas aussi dur que vous pouvez penser.  Si vous avez une idée innovatrice, voici 10 points essentiels à savoir avant de commencer.

1. Qui va acheter votre produit?

Vous devez vous assurer qu’il y a un marché pour votre nouveau produit, et que vous n’essayez pas de vendre une solution à la recherche d’un problème. Pour ce faire, protégez votre idée (voir 5), puis discutez avec des personnes impliquées dans l’industrie à laquelle votre produit est destiné.

2. Combien avez-vous de clients potentiels?

Tout d’abord, vous avez besoin de connaître la taille totale du marché susceptible d’acheter votre produit (ex. : les cyclistes). Ensuite, vous devez estimer le pourcentage de ce marché qui pourrait être intéressé par votre produit. Connaître le nombre de ventes de produits similaires peut vous aider à rendre les chiffres plus réalistes.

3. Qui sont vos concurrents?

Tous les produits ont des concurrents. Examinez minutieusement les vôtres, à la fois les plus évidents, mais aussi ceux qui fournissent une solution similaire au problème auquel vous tentez de répondre. Ensuite, questionnez-vous sur les forces et les faiblesses de votre nouveau produit par rapport à la concurrence. Cela conduira à une question …

4. Qu’est-ce qui fera de votre produit le meilleur choix?

Vous aurez besoin d’identifier des avantages évidents ou les qualités qui différencient votre produit de la concurrence. Parmi les exemples de différenciations positives, notons : une meilleure apparence, une qualité supérieure, la facilité d’utilisation, la durabilité et les avantages environnementaux. Évitez d’utiliser le faible coût comme le seul moyen de différenciation – il y aura toujours quelqu’un pour vous dépasser sur ce point.

5. Votre idée de produit doit-elle être protégée?

S’assurer que votre idée est protégée est essentiel. Lors de vos discussions initiales, vous pouvez préparer un accord de non-divulgation (NDA) qui lie les signataires pour garder vos idées secrètes. Vous devez protéger votre propriété intellectuelle. Soyez conscient que les enregistrements et les recherches associées ont généralement un coût.

6. Quelles sont les normes auxquelles votre produit doit répondre?

Certains produits doivent par exemple se conformer à certains critères environnementaux. Le site internet du Conseil canadien des normes (http://www.scc.ca/fr) est un bon point de départ pour voir quelles normes s’appliquent à votre produit.

7. Comment votre produit sera-t-il fabriqué et vendu?

Voulez-vous en faire vous-même la production ou allez-vous sous-contracter (en Asie, par exemple)? Combien êtes-vous prêt à investir à la mise en place d’outillage de production? Allez-vous vendre le produit directement aux consommateurs, à des distributeurs ou plutôt vendre l’idée à une autre société? Ces questions doivent être considérées au départ, car elles auront un impact significatif sur la réussite commerciale.

8. Combien tout cela coûte-t-il?

En plus des coûts associés à la propriété intellectuelle (voir 5), la conception et le développement d’un produit peuvent coûter plusieurs dizaines de milliers de dollars. Le prototypage et les tests pour répondre aux normes sont également onéreux. L’outillage de production pour un moulage de pièces simples est différent, en termes de coûts, qu’un produit complexe (plus de main d’œuvre, entre autres). La promotion et la commercialisation nécessitent également des investissements importants si elle veut être efficace. Le point important à reconnaître est que très peu de produits peuvent être développés, produits et lancés sur le marché pour moins de 100 000$!

9. Comment allez-vous payer pour cela?

Si vos fonds sont limités, il est essentiel de minimiser vos risques. La première phase sera de protéger votre propriété intellectuelle… si vous en avez les moyens. Sinon, dépêchez-vous à envahir le marché. La deuxième phase sera l’élaboration d’un prototype que vous utiliserez pour démontrer votre idée de base. Vous devez être prêt à dépenser quelques centaines, voir quelques milliers de dollars pour y parvenir. Avec ces outils et un bon plan (voir ci-dessous), vous serez alors en mesure d’approcher les investisseurs et ainsi obtenir des fonds pour le développement commercial complet.

10. Avez-vous un plan?

Toutes les questions ci-dessus – et d’autres éléments essentiels tels que la façon dont vous allez survivre financièrement pendant que vous travaillez sur votre idée – doivent être écrites dans un plan d’affaires détaillé. Cela rendra votre idée d’entreprise plus crédible aux yeux des investisseurs et vous permettra également de minimiser vos risques.

 

L’article intitulé “L’approche Triode” (https://triodeinnovation.wordpress.com/2013/06/12/lapproche-de-triode/) permet d’explorer les premières étapes d’un développement de produit.

 

Patrick Sirois

psirois@triode.ca

Suivez-nous sur twitter : @psirois 

À propos de Triode

Triode est une firme-conseil spécialisée en stratégie de produits. Triode aide ses clients à réduire les délais et les risques liés au développement de produit par une meilleure compréhension des besoins clients (Étude de marché), une définition de produit claire et finalement la création d’un modèle d’affaires viable (business case).

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :